25
Octobre

Dîner-conférence avec Chris Ragan d’Écofiscalité : Investir dans un monde de politiques écofiscales

Le 25 octobre 2016, l’IFD-FSI était ravie d’accueillir le président de la commission de l’écofiscalité du Canada, le dynamique et affable, Professeur Christopher Ragan. Le diner-conférence traitait des impacts et occasions découlant d’un prix sur le carbone sur l’investissement dans un monde de politiques écofiscales.

Sommaire
Chris Ragan a rappelé à l’auditoire la signification du prix sur le carbone (une taxe sur les émissions de carbone ou un système de plafonnement et d’échange) et s’est référé à la préférence de la commission pour la fixation d’un prix permettant aux émetteurs de choisir leur propre approche pour réduire leurs émissions de carbone, plutôt que des règlements appliqués à des technologies ou des secteurs spécifiques.

M. Ragan a mis l’accent sur deux défis importants auxquels doit répondre un système performant de prix sur le carbone : l’équité envers les ménages et la compétitivité des entreprises.

  1. M. Ragan a expliqué l’importance de définir des politiques qui conduiront à la réduction des émissions de carbone sans alourdir le fardeau des groupes sociaux qui seraient pénalisés par une hausse des coûts sur les biens et services de première nécessité, tels que le chauffage et l’alimentation. Il a suggéré qu’il était important de «recycler» une partie des revenus collectés par les gouvernements par le biais du prix sur le carbone sous la forme de rabais ou d’exonération d’impôts pour les familles à revenus modestes.
  2. À l’échelle nationale, M. Ragan a souligné le besoin de répondre à la possible migration d’activités à haute intensité en carbone vers des juridictions sans, ou avec un prix sur le carbone plus bas. Cependant, M. Ragan aspire à un prix mondial qui mitigerait ce type de risque.

En ce qui concerne l’impact du prix du carbone sur les investissements, M. Ragan a formulé simplement : le prix du carbone réduira la profitabilité de tout ce qui nécessite beaucoup de carbone et accroîtra la profitabilité de tout ce qui nécessite peu de carbone. Puisque le prix du carbone intégrera cette notion dans le coût de toute activité, les émissions de gaz à effet de serre seront filtrées dans tous les portefeuilles d’investissement, pas seulement ceux à vocation socialement responsable.

Chris Ragan Event FR 1Chris Ragan Event FR 2